Le cas de la basket compensée / Sneaker I. Marant et autres…

Je sais pas vous, mais je suis un peu dubitative devant l’invasion des baskets compensées. 
Généralement, on aime (souvent les filles) ou on déteste (toujours les garçons) mais on dubite rarement.
Ne me dites pas que ce type de post n’a rien à faire ici, si Nike en fabrique, on a le droit d’en parler ici. 
Et ne cherchez pas non plus dans cet article des liens pour acheter des contrefaçons, vous n’en trouverez pas (vous êtes tous assez grands pour aller fouiner sur E-Bay, et n’oubliez pas de basculer votre navigateur en anglais pour que l’horizon s’éclaircisse).

Revenons donc à la basket à talons.
A l’origine des temps, on trouve le modèle fabriqué par I. Marant et qui coûte environ 50% d’un smic, ce qui disqualifie directement le truc. Un air de chaussures orthopédiques, plus de 500€, heu non, pas possible.

Mes pieds sont très biens dans leurs bottes en hiver et dans leurs tongs en été, merci pour eux.

Sneaker jaune

Depuis plusieurs mois, les copies/inspirations fleurissent à tous les coins de blogs et de boutique, pour le meilleur et pour le pire.
Mais je suis toujours dans le camps des « z’aime pas ».
Jusqu’au jour où je croise une paire Ash, qui, n’ont pas grand chose à voir avec des baskets mais me font de l’oeil. Beaucoup et souvent.

wedge ash
Mais je résiste.

Pour l’instant, ça ressemble toujours plus à une chaussure bizarre qu’à une basket, mais je sens ma volontée faiblir.
D’autant que les raisons pour ma volontée de faiblir ce font de plus en plus nombreuses : l’oeil s’habituant à la nouveauté, je commence à apercevoir le potentiel bénéfice de cette chose : talon = allongement de la guibole, basket = confort du peton. Le duo win/win en quelque sorte.
Mais je résiste encore et toujours avec des arguments divers et variés, allant du « trop cher  » à « ça fait maxi pouffe »

Jusqu’à ce que l’on commence à trouver des photos de ça :

nike liberty
ou de ça :

nike grey white

… La version réalisée par Nike.

Voila, voila.

Et Adidas qui promet de nous faire des surprises pour les mois à venir :

Et même la Graine de Sportive décide de m’énerver avec les siennes en rose.

Et c’est à ce moment précis que j’ai craqué.
Des pompes à 1/2 smic non, des trucs façon pied-bot, non, mais des pompes fun, girly et confortable, je dis un grand OUI.
Me reste encore une étape à franchir : en rouge ou en bleu, le Liberty ?

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Le sport pieds nus, top ou flop ?

Depuis des années, les grandes marques d’équipements sportifs jouent la surenchère pour savoir qui saura faire le meilleur (ou plutôt le plus gros) amorti de chaussure.
C’est devenu au fil du temps, une signature, et même pire, un gage de qualité. Au plus la chaussure a de l’amorti, meilleure elle est.
Effet de bord de la chose : les ados qui portent des chamallows au pied toute la journée ont les muscles des pieds qui ont fondus (si, si, demandez à un podologue si vous ne me croyez pas).

Aujourd’hui, le filon semble s’épuiser puisque que après Vibram et ses FiveFingers, c’est Adidas qui se lance avec l’Adipure, dans la bataille de la chaussure « qui-fait-comme-si t’en-avais-pas ».
Au delà de l’aspect gracieux de la chose, on peut s’interroger sur le coté secure.


Les modèles FiveFingers étaient principalement dédiés et désignés comme adaptés à la course à pied, et tout le monde était unanime pour dire que, même si la semelle ne faisait que protéger et n’amortissait nullement la course, la foulée se modifiant au fil de la course, la posture s’améliore et les articulations ne souffrent pas.
En résumé, le bénéfice des chaussures type bare foot ( Vibram ou Adidas) est une meilleures stabilisation du corps, une utilisation complète des muscles dans les pieds et jambes, une meilleure proprioception.

La communication web d’Adidas se différencie Vibram en se positionnant … sur le fitness ! Ou en tout cas, sur la partie fitness de l’entrainement footeux.
Une vidéo nous montre un adepte des bare foot sur des ateliers d’agilité et des fentes plyo, deux exercices réputés  traumatisants pour les articulations.

En visionnant la vidéo, le raccourci est clair : si on peut faire des exercices de type fitness avec les adiPure, pourquoi ne pas les utiliser pour faire uniquement du fitness ?

Petite vidéo de présentation de l’Apidure :

 

[youtube]<object width= »560″ height= »315″><param name= »movie » value= »http://www.youtube.com/v/DVvbz0nSXQA?version=3&amp;hl=en_US »></param><param name= »allowFullScreen » value= »true »></param><param name= »allowscriptaccess » value= »always »></param><embed src= »http://www.youtube.com/v/DVvbz0nSXQA?version=3&amp;hl=en_US » type= »application/x-shockwave-flash » width= »560″ height= »315″ allowscriptaccess= »always » allowfullscreen= »true »></embed></object>[/youtube]

On peut difficilement considérer que la course et les exercices de fitness soient des exercices équivalents.

La posture va-t-elle spontanément se corriger ? Le pied va-t-il se lui même se placer correctement pour absorber les chocs des fentes plyo (réalisées depuis un tabouret !!!) ?

Le débat est ouvert, les bare foot pour le fitness ? bonne idée ou coup marketing dangereux ?

Que ceux qui ont tenté un BodyAttack pieds nus nous envoient un mail !

Rendez-vous sur Hellocoton !