Je sais pas vous, mais quand la date fatidique de l’été approche, j’ai envie de prendre des couleurs, d’être un peu hâlée pour avoir bonne mine. Et j’ai aussi une furieuse envie de déserter la salle de gym pour aller faire du sport en extérieur.
Mais surtout surtout surtout, je n’ai pas envie d’attraper des coups de soleil, des tâches et des rides. Le soleil doit nous faire du bien, pas du mal, moi j’dis ! Donc je multiplie les stratégies pour avoir une protection solaire efficace, longue tenue et discrète (pour ne pas devoir passer par la case ravalement de façade intégral si je bouge mon booty durant la pause déjeuner).


Je ne vais pas revenir sur les conseils habituels : dermato (tous les 18 mois sauf cas suspect) + crème (indice beaucoup) + horaires respecter (à partir de 16h) pour la simple raison que je ne les respecte pas moi même (enfin, si, il y en qu’un seul que je ne respecte pas) 🙂
En revanche, en habitant dans un coin où l’on totalise plus de 1830 heures d’ensoleillement par an, il vaut mieux avoir une bonne stratégie et de bons produits.
Pour compléter, j’ajoute que je suis d’un phototype 4 et que même pour simple déjeuner à l’extérieur, je me protège (après, c’est vous qui voyez).

 


C’est parti pour la revue de détail :

Que ce soit pour flemmarder à la plage en Corse, pour nager à St Cyr Les Lecques ou faire du kayak de mer à La Ciotat, je ne veux pas devoir rester collée sous le parasol (le quoi ?!?!?) sous peine de ressembler à une écrevisse à la fin de la journée.
Donc coté corps c’est indice 50 impératif.
C’est le meilleur moyen pour ne pas avoir à se poser de questions et pouvoir profiter de la plage sans craindre la brûlure. Le produit waterproof est pour moi indispensable et obligatoire, car rien de pire que le coup de soleil pris durant une session de snorkeling.

Mais je ne veux pas non plus devoir me tartiner de plâtre blanc comme les indices 10 000 de notre enfance, parce que en plus d’être moche , ça colle au sable.
Heureusement, depuis quelques années on trouve un super produit chez Garnier Ambre Solaire : le Spray Clear Protect + SPF 50.

Le truc est génial car il est invisible, non collant, waterproof et protège super bien !

Cette année, le test à venir est le spray d’huile solaire SPF 50 de chez Bioderma.

Et ce n’est  que quand je suis déjà bronzée (non, pas cuite comme les vieilles momies de la côte d’Azur), que je descend à un indice de protection 30 dans ma texture préférée : l’huile, et c’est généralement Solar Expertise de L’Oréal qui s’y colle.

A tester aussi cette année, la marque des vacances par excellence : Hawaïan Tropic Island Sport Clear Spray SPF30, qui promet de sentir bon la coco, de résister à l’eau durant 80 minutes et de se pshiiiter partout. Et de ne pas couler dans les yeux à cause de la transpiration, ce qui va être drôlement pratique pour les parties de beach volley ou les bonnes suées du running.


Et pour le visage ? 

La stratégie visage est en place toute l’année (+ de 1830 heures d’ensoleillement par an, je rappelle).
Donc, aucune crème de jour sans indice UV, aucun fond de teint sans indice UV et de la poudre par dessus.
Je sais que les filtres s’altèrent au fil de la journée mais en hiver, ça suffit largement, car même si il fait soleil, il fait rarement assez chaud pour déjeuner dehors. Et le soir il fait vite nuit.

Pour les beaux jours, je suis toujours à la recherche du Graal qui me permettait de remettre une couche de protection solaire avant de sortir déjeuner sans ruiner mon maquillage ou sans ressembler à une boule à facette.
En attendant je déjeune à l’ombre et je me tartine soigneusement le matin avec le Soin Solaire Haute Protection de Terra Humana qui est également anti-rides et permet de se maquiller facilement par dessus. J’alterne avec Eucerin Fluide Solaire Matifiant SPF 50 et Sensitive Skin face Lotion SPF d’Hawaïan Tropic (again).


Le produit à tester cette année c’est le Daylong visage vitaminé FPS 25 lotion qui ne perd pas en efficacité au fil de la journée et Daylong Extreme Stick SPF 50+.

Et pour le reste ?

Casquette obligatoire, hydratation maximale et lunettes de soleil.

Rien de pire pour altérer les perf que le coup de chaud et la déshydratation.

Les lunettes de soleil ne sont pas celles pour jouer les stars, on prend de  vrais verres, avec des filtres de qualité car la réverbération du soleil sur l’eau peut causer de vraies brûlures y compris au niveau des yeux.
Et même si on a un T shirt (respirant, hein, pas la peine que je précise), on pense à se crémer dans le cou, sur le décolleté et au creux des reins, pour éviter un drame si le vêtement bouge.
Pour la récup à la plage, on se crème aussi les petons, parce que les pieds rouges dans les Havaïanas, c’est pas top glam… Et pour rester au top de la forme tout l’été  (en vrai, pour éviter la gratouille de la lucite estivale bénigne), je fais religieusement une cure de gélules solaires.

Et vous, vous faites comment avec le sport et le soleil ? Plutôt Cullen ou plutôt beachbabe ?

 

Rendez-vous sur Hellocoton !