Il fait beau, il fait chaud, même très chaud, cela n’aura échappé à personne. Du coup, cela devient un peu plus compliqué de faire du sport, de trouver le courage d’aller à la salle et qu’on le veuille ou non, de ne pas faire n’importe quoi avec sa santé.
Faire du sport quand il fait chaud, les 5 points clés c’est ici 😉

Je m’entraîne régulièrement quand il fait chaud, ce n’est pas un problème, même si physiquement, je ressent les effets de la chaleur. Mais avec ce que je vois tous les jours en allant au gym, je me demande si tout le monde est bien au courant des règles de base pour faire de l’exercice physique sous la chaleur.

matin chaud

1 – S’hydrater correctement
L’eau c’est la vie quand on fait du sport, surtout en été. Donc on s’hydrate bien !
Et bien, cela veut dire avant (prévoir la bouteille d’eau sur le bureau et la boire au fil de la journée), pendant (pas plus de 75 cl par heure pour ne pas avoir trop d’eau dans le bide) et à volonté après pour compenser la suée.

2 – Chercher l’air frais
Pour les sports d’extérieur comme la course ou le vélo, ne pas jouer les warriors et faire les sorties à la fraiche, tôt le matin ou tard le soir. Si c’est impossible, rester à l’ombre et ne pas hésiter à mouiller ses cheveux avant de sortir pour garder la tête au frais.

3 – S’habiller correctement
Avec des textiles respirants et des vêtements qui laissent passer l’air, comme un débardeur over-size. Attention aux coutures qui frottent (ou aux étiquettes qui grattent), avec la sueur, c’est vite l’horreur…

4 – Fuir l’air trop frais
La clim est un faux ami, l’air est sec, l’oxygène n’est pas renouvelé, et le filet d’air froid sur la sueur est la garantie d’un torticolis.

5 – Prendre soin de soit
C’est le moment où jamais de garder les yeux sur le cardio.
Avec la chaleur, le rythme cardiaque peut s’emballer et monter vite et haut. Il faut donc bien veiller à le faire redescendre doucement sans couper l’effort brutalement.

soir

Les « risques  » quand il fait très chaud (au delà de 35°, je dirais) existent réellement :
– crampes musculaires
– coup de chaud (le vrai coup de chaleur est grave, la température du corps dépasse les 40°, la transpiration s’arrête et la personne devient confuse : S.O.S. pompiers en urgence)
– épuisement par la chaleur : c’est l’étape juste avant le coup de chaud.
En général, dès que vous ou quelqu’un à vos cotés commence à « perdre les pédales », se sentir mal (vertiges, nausées) ou avoir beaucoup mal (crampes), c’est signe de sur-chauffe.
Il faut se mettre au frais, boire lentement et laisser le corps refroidir.
Si au bout d’une demie heure, la situation ne s’améliore pas, il faut faire intervenir d’urgence un médecin.
Si ça va mieux, on va quand même chez le docteur dans la foulée du retour à la maison pour faire un petit bilan avant de revenir au gym.

 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !