Les JO sont de London sont enfin lancés, on peut donc désormais assouvir notre passion du sport sur le canapé sans trop de complexes !
Depuis quelque temps, les tatouages sont à la mode, tout le monde ou presque a un grigri quelque part, et nos amis les sportifs n’échappent pas à la règle, bien au contraire.

 

Le corps, son utilisation optimale et son exposition aux regards en font le terrain de jeu idéal pour les tatoueurs. La plupart des sportifs tatoués nous offrent de grosses pièces qui seraient très souvent difficile à porter sur un corps moins parfait.

On trouve 3 types de tatouage :


– le tatoo de type « j’y étais » : qui est souvent discret et représente biensûr les anneaux olympiques avec plus ou moins de créativité.

– le tatou de type « ma vie est une BD », une accumulation de pièces au fils des ans pour marquer des événements de la vie.
Dans le genre, on ne peut pas éviter les footeux Beckham et Cissé.

 

– le tatou de type « mon corps est une oeuvre d’art qui vient de loin » : de grosses pièces souvent tribales que l’on retrouve chez les nageurs du CNM et dans le rugby…

 

Et le cas à part, celui de certaines filles qui subliment leurs corps avec délicatesse et bon goût comme Anastasia Davydova :

 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !