Aujourd’hui, je vous propose une plongée … dans mon sac de sport. Le tag « what’s in my purse » m’amuse depuis un petit moment, donc je me suis tagguée moi même et j’ai décidé de vider mon sac… de sport.

Acte 1 : le sac lui-même.
Il est grand, il est bien conçu avec ses poches extérieures sur les côtés et une grande poche plate sur le devant. A l’intérieur, plein de place et 2 petites poches zippées pour y ranger les bijoux, clefs, etc…
Le gros avantage est qu’il est super léger (quand il est vide) et qu’il est très confortable à porter sur l’épaule (heureusement car parfois il pèse …).
Tout le monde a reconnu l’équipementier à la virgule, on ne va pas s’attarder dessus.

sacOK

Acte 2 : l’intérieur du sac
Je n’ai pas osé faire une photo du vrai intérieur rangé suivant la technique de la « boule », j’ai donc vaguement tenté de faire un mini « ton » du sac pour les jours de R.P.M.

On y trouve :
Le textile : brassière noire et blanche (Nike), cuissard capri noir (Aquarea) et débardeur over-size gris (Nike). Equipement idéal pour le RPM car tout ça permet de gérer la surchauffe et d’avoir les fesses dans le confort grâce au rembourrage du cuissard. Le t-shirt over-size camoufle ce qui doit l’être et la brassière est suffisante car peu d’impacts à encaisser sur ce type de discipline.
Les chaussures : en haut, chaussures pour pédales automatiques Zoya (Mavic), hyper confortables et qui permettent de solliciter les ischios bien plus que sans les pédales automatiques. A droite, Nike FlyKnit roses pour chausser au retour (j’ai jamais tenté la conduite avec les chaussures qui ont les cales …).
Les accessoires : une serviette en micro fibre (Décathlon) pour s’éponger, des gants en dry-fit (Nike) pour ne pas avoir les mains qui glissent, le bidon de 750 ml à remplir impérativement avant chaque cours, une élastique à cheveux, une dose de lait concentré sucré en cas de gros coup de mou ou de fringale (bien pratique pour le RPM XL en fin de journée si on n’a pas eu le temps de prendre le goûter). Et un cadenas pour le casier de vestiaire.

Nike sac TON
Un intruse s’est glissée dans cette image. Sauras-tu la retrouver ?

 Le vestiaire : 
Une fouta pour la douche, parce que ça prend moins de place que la serviette éponge, une paire de tongs pour ne pas glisser, le kit « cheveux », une bombe d’eau thermale d’Avène pour apaiser la peau (qui peut être irritée par la chaleur, la serviette micro-fibres et la sueur), une brume hydratante The Body Shop (je ne peux pas me tartiner de crème si j’ai sué ; j’ai trop chaud pendant trop longtemps). La version pour retourner au bureau est la même, je mise sur le maquillage water-proof et je considère que l’effort physique m’aura donné assez bonne mine pour ne pas refaire le teint. Et le gift-bag Reebok du RLWFT reconverti en sac à linge sale.

Bien évidement, il arrive que je trouve des chaussettes orphelines, des t-shits dépressifs ou des biscuits un peu écrasés, mais c’est tellement rare, que ça ne valait pas la peine d’être pris en photo 😉

Et vous, il y a quoi dans vos sacs ?

Rendez-vous sur Hellocoton !